Menu

Art de la conversation

Une personne qui maîtrise l'art du rebond récupère toujours la conversation à son avantage. Elle sait utiliser le langage verbal de manière à affronter n'importe quelle situation.

Conversation romantique

Après un premier contact visuel, c’est le moment de prononcer vos premières paroles.
Faut-il se contenter de banalités, et ne pas faire mouche, ou au contraire, utiliser un langage châtié, au risque de paraître maniéré ?
Se cantonner dans les lieux communs vous rapproche certes de vos semblables mais sans vous en distinguer vraiment.
Et si vous ne parvenez pas à sortir du lot, comment pouvez nous prétendre faire la différence d'avec vos concurrents ?

Avoir la capacité de tenir une conversation sur des sujets divers, sans paraître pédant, en suscitant de plus l’intérêt de vos interlocuteurs, n’est pourtant pas si difficile.
Échanger des propos informels nécessite une certaine spontanéité, qui se révèle même utile à la préparation d'entretiens plus sérieux.
Cependant, le dialogue en tête-à-tête, dans le but de séduire, nécessite d’autres arguments. La conversation romantique est comme une flamme qu’il faut alimenter, soutenir et parfois ranimer.

Ardeur et sensibilité

Dans les réunions mondaines, les participants maîtrisent leurs émotions. Il se dégage de ces personnes une superficialité qui n’invite pas au dialogue.
Ne les imitez pas.
Dépassez le stade du simple formalisme et intéressez-vous à vos interlocuteurs. Faites-les réagir et vous confier ce qui leur tient à cœur.
Considérez la mise en train d’une conversation comme un prélude, une brève suite de paroles prononcées pour vous mettre dans le ton. Après cette introduction, évitez les platitudes et n’hésitez pas, à travers un discours passionnant et chaleureux, à lever le voile sur vos émotions.
Exprimez-vous avec ardeur et sensibilité.
Lors de cette phase initiale, la forme du discours est plus importante que son contenu.

Relativisez l’importance et la portée de vos idées. Ne vous prenez pas au sérieux. Vous êtes là pour vous détendre.
Vous ne supportez pas les sottises. Vous avez des principes.
Qui n’en a pas ?
Soyez cependant flexible. Changez-les en fonction de vos interlocuteurs !
N’ayez pas peur de la contradiction. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'idées !

À moins d’être une encyclopédie vivante, évitez toutefois de donner votre avis sur tout.
Les spécialistes qui ne parlent que des sujets qu'ils affectionnent lassent tout autant.
Si vous êtes un expert dans le dressage des fox-terriers, vos connaissances intéresseront certainement les cynophiles présents, mais risquent de laisser indifférents les cinéphiles.
Pour savoir converser, mieux vaut une tête bien faite, plutôt que bien pleine !

Un brin de mystère

D’abord rien ne vous oblige à parler. On admire plus volontiers ceux qui savent garder un brin de mystère et dont les défauts restent cachés. Paradoxalement, sans prononcer un seul mot, vous parviendrez à vous maintenir au centre de l’attention. Lorsque tout le monde parle les regards se fixent sur ce qui est immobile. Si vous restez silencieux, vous devenez un point de référence pour les autres. Avec votre sourire énigmatique, sachez maintenir une allure de sphinx.
Surtout ne commettez pas l’irréparable en prononçant le mot de trop qui trahirait votre ignorance !
Distillez vos paroles avec la parcimonie d'un sage.
Si quelqu’un vous demande votre avis, répondez sans l’ombre d’un doute : « Cet argument mérite réflexion. »

Si on essaie de vous tirer les vers du nez, prévoyez quelques proverbes qui justifient votre silence et mettent en évidence votre sagesse : « Après l'esprit de discernement, ce qu'il y a au monde de plus rare, ce sont les diamants et les perles. »

Face à un impertinent soyez plus incisif : « Il est impossible de faire changer d'opinion un sot ou un entêté. »
Citez vos sources que si elles donnent du crédit à vos propos.

Oreille attentive et compatissante
Beaucoup de personnes parlent exclusivement d’elles et se donnent un mal fou pour plaire. Elles ont besoin d’être caressées dans le sens du poil.
Pourquoi s’en priver ?
Soyez l’oreille attentive et compatissante que tout le monde cherche.

Ne confondez pas conversation sentimentale avec entretien d’embauche. Ne vous enfermez pas dans un protocole de convenance. Supprimez toute forme d’étiquette.

Que les autres gardent de vous le souvenir d’une personne affable, d’un commerce agréable. C'est le plus sûr moyen de vous rendre indispensable.

Derniers articles