Menu

Un juge dans la tourmente

Suite à la dollarisation de 2000, le pays a perdu sa souveraineté monétaire (la monnaie nationale était précédemment le sucre). Contrairement aux attentes, l'addition a plutôt été salée pour le petit pays d'Amérique du Sud.

Vinicio Del Pozo est juge à la cour provinciale de Santo Domingo de los Achillas en Equateur. Entre la délinquance commune, les crimes de sang, la corruption et les affaires de drogue importées de la Colombie voisine, ce n'est pas le travail qui manque.

Le modèle de la Suisse

La Suisse a toujours été un modèle pour le juge équatorien. Une mécanique parfaitement huilée qui ne tombe jamais en panne.
Il avait déjà eu l'occasion de s'émerveiller des réalisations de Toni Rüttiman, alias Toni El Suizo, ce grisonnais qui a construit 126 ponts suspendus, jusque dans les régions andines les plus inaccessibles. Ou encore de la destinée incroyable du petit village de Salinas perché à 3300 mètres d’altitude, qui est devenu une référence internationale pour la qualité de ses pâtes dures et molles, grâce à l’arrivée du fromager lucernois José Dubach.

Un mois qui restera dans le annales

Avant de visiter la Suisse, Vinicio del Pozo décide de faire un petit crochet par Paris. C'est en TGV, qu'il rejoint Vallorbe. Il doit arriver à 19h, juste avant les précipitations prévues par les météorologues. Mais après avoir quitté Paris, le TGV s'arrête en rase campagne... Avant de faire demi-tour ! Il est minuit passé quand le train entre finalement en gare de Vallorbe. La neige qui tombe sans discontinuer depuis plusieurs heures a donné un autre visage à la cité du fer.
Spectacle magnifique pour le juge et son épouse qui n'ont jamais vu de flocons ailleurs qu'à la télévision. Autre bonne surprise, le taxi des Pierrots est parvenu à se frayer un chemin depuis les Grands-Bois et se trouve à la gare pour les accueillir.

A 3 heures du matin, pendant que les époux Del Pozo sont dans les bras de Morphée, Georges Rochat et ses collègues sont à pied d'œuvre pour déblayer les 80 km de routes et les 30 km de trottoirs du territoire communal.
Ce mois de novembre 2010 restera dans le annales, les températures atteignirent jusqu’à 19 degrés le week-end du 13 et 14 novembre et -18 (moins 18) degrés à Mathod deux semaines plus tard. Durant la nuit du 29 novembre, le village de La Brévine a enregistré -30 degrés, égalant un record vieux de 39 ans.

Fidèles à leur légendaire ponctualité

Brrr … ce n’est pas un temps à mettre un équatorien dehors! Surtout avec des mocassins aux semelles glissantes.
Un petit tour chez le spécialiste local de la chaussure s’impose. Équipés de pied en cape les époux Del Pozo ont hâte de partir à la découverte de la Suisse en utilisant leur Swiss Pass. Glacier Express, Bernina Express, GoldenPass Line et Jungfraujoch. Ces excursions spectaculaires ont de quoi les ravir, d’autant plus que les trains suisses sont fidèles à leur légendaire ponctualité.

Malheureusement toute bonne chose a une fin. Le premier couac survient entre Lausanne et Genève. Le juge avait programmé une dernière visite dans la cité de Calvin. Par la même occasion il comptait enregistrer ses bagages pour son vol de retour.
Des problèmes d’aiguillages à Genève-Cornavin bloquent le trafic ferroviaire à Nyon. Tout le monde descend. Ordres et contres ordres se succèdent. C’est la pagaille !
En pleine heure de pointe, de nombreux passagers commencent à trouver la situation saumâtre. Le juge, quant a lui, ne semble pas le moins du monde perturbé par ce contretemps.
Un petit sourire amusé pointe même au coin de ses lèvres. Serait-il satisfait de voir que « la mécanique parfaitement huilée » commence à se gripper ?

La Suisse entière semble paralysée

Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’à l’autre bout du lac, la tempête de neige redouble de violence. La piste de l’aéroport de Genève est recouverte de 20 cm de neige. Et son vol du lendemain est annulé !
Lorsqu’on lui annonce la nouvelle, il ne bronche toujours pas. Il doit pourtant siéger au tribunal de Santo Domingo dans deux jours.

Cointrin est fermé, Londres Gatwick aussi et Francfort ne va pas fort.
Pourquoi ne pas essayer Zurich-Kloten ?

Dans la banlieue zurichoise les voitures font du surplace, la vie s’est arrêtée. La Suisse entière semble paralysée.
Seul l'Intercity pendulaire (ICN) continue de fuser dans un tourbillon de neige en direction de l'aéroport. Le train n'a que 7 minutes de retard lorsqu’il arrive à Kloten.

Miracle, le vol est toujours affiché sur le panneau des départs.
Ouf l’honneur est sauf !

Derniers articles